Billet de la présidente

Billet de la présidente

Chères Concitoyennes, Chers Concitoyens,

Je suis très heureuse de pouvoir m’adresser à vous, à travers le Petit Sembranchard. J’ai le plaisir de présider Sembrancher depuis le début de l’année et le travail est considérable. Mais je l’accomplis dans la joie, car j’ai fait campagne sur les thèmes de la transparence et de la sérénité et je tiens à ce qu’au terme de mon mandat, vous puissiez dire que notre commune est à nouveau unie et tous ses habitants réunis autour de son destin. Je suis une personne de dialogue et j’ai toujours pensé qu’une collectivité est plus forte lorsqu’elle agit ensemble.

Nous avons instauré, au sein du Conseil, une manière de travailler qui privilégie la concertation. Notre première décision a été de nous donner une charte sur laquelle fonder toute notre action. Les dossiers, traités en séances bimensuelles, sont tous au préalable préparés par les conseillers et leurs commissions. Puis, les informations sont partagées, trois jours avant la réunion. Je souhaite que nos discussions soient constructives. Je vous mets, ci-dessous, à titre d’exemple, un extrait de l’ordre du jour de la séance du 25 février 2021 :

C’est ainsi que depuis janvier, nous avons pu établir le budget en commission de gestion, l’accepter à l’unanimité en conseil, instaurer un nouveau planning de rénovation du bâtiment scolaire, décider de la relocation des élèves dans le centre historique de Sembrancher et constituer des commissions non permanentes, que je vous présente dans un article annexe, avancer dans les projets d’aménagement du territoire, etc… Je tiens en effet beaucoup à la participation de toutes et tous à la vie de notre commune. Une commission de communication va faire des propositions en ce sens dans le prochain Petit Sembranchard. Nous avons désormais une commission culturelle et sociale, dans lesquelles, vous serez amenés à donner vos idées. Un appel citoyen a été lancé et la récolte des candidatures a été bouclée le 22 mars. Les trois commissions non permanentes se mettent maintenant au travail. Parmi les préoccupations plus terre à terre, nous allons veiller à la salubrité de notre commune, où vous aurez remarqué qu’il vaut souvent mieux regarder où l’on met ses pieds ! Se promener le nez en l’air avec insouciance, c’est prendre un risque. En cause, les crottes de nos amis à quatre pattes, que nous aimons, mais qui doivent aussi savoir se comporter en public.

Je ne suis pas à la présidence de Sembrancher pour mettre le bâton dans la fourmilière. Ma méthode c’est le dialogue, le dialogue, le dialogue. Il y a aussi des dangers que notre nouveau Conseil devrait éviter afin de ne pas se couper de l’histoire récente de notre commune : faire table rase du passé, en changeant d’avocats, de fiduciaire responsable de l’analyse de nos comptes, etc. Nous voulons faire des propositions de changement, d’amélioration, mais dans la continuité comprise par chacune et chacun des membres du Conseil. Il y a aussi d’autres projets, qui nous tiennent à cœur, dont je vous parlerai dans les prochaines éditions du journal, notamment la sécurisation de l’axe routier qui traverse notre commune. J’évoquerai aussi plus longuement mon souci de transparence dans le respect de la loi.

Pour conclure, j’aimerais que nous fassions, tous ensemble, un pari. Celui, que dans quatre ans, Sembrancher soit connu à la ronde pour ses réalisations, sa convivialité, la qualité de sa vie communautaire et non plus pour ses affaires. Je vous salue, toutes et tous, chaleureusement et vous souhaite de belles fêtes de Pâques